Henri Joyeux - Nutrition & Prévention des Cancers

Professeur de cancérologie et de chirurgie digestive à la Faculté de Médecine de Montpellier, Henri Joyeux est l'un des meilleurs spécialistes français en nutrition, alimentation et cancer.

Avec près de 50 ans d’expérience médicale, le Professeur Henri Joyeux compte parmi les plus grandes références mondiales dans le domaine de la santé… Il a su faire le tri entre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Il pense en particulier que les cinq principaux cancers (sein, prostate, poumon, côlon et rectum) sont aussi les plus faciles à prévenir.

« Que l’alimentation soit ton premier médicament » disait Hippocrate, le père de la medecine. Formulé il y a plus 2500 ans, ce précepte est toujours d’actualité et plein de bon sens.Si nous donnons à notre organisme les bons aliments, nous avons le maximum de chances de rester en excellente santé et au maximum de nos capacités physiques, intellectuelles et affectives.

Les conseils essentiels selon Henri Joyeux pour éloigner le cancer et les maladies chroniques sont :


– Faire de l’exercice régulièrement en transpirant au moins deux fois 30 minutes par semaine.


– Eviter le surpoids excessif : pas plus de 5 kg par rapport à votre poids idéal.


– Boire 3 grands bols de tisanes par jour + 3 verres d’eau au repas et un verre de bon vin bio à la fin de chaque repas.


– Consommer plus de calcium végétal qu’animal.


– Augmenter la consommation de salades et autres crudités + 4 à 6 fruits frais par jour, si possible bio et de saison.


– Consommer fruits secs et oléagineux et légumineuses cuites à la vapeur douce de courte durée.


– Consommer poissons et fruits de mer, 2 à 3 fois par semaine, pour avoir l’iode pour votre thyroïde, les oméga 3, les minéraux et les oligo-éléments pour nourrir vos neurones.


– Eviter les plats trop cuisinés. Cuisinez à la vapeur douce, abandonnez les micro-ondes, la cocotte-minute et les fritures.
– Consommer moins de gluten, car si vous avez la moindre intolérance, il est responsable de porosité intestinale.


– Eviter au maximum les consommations hormonales prolongées, idéalement moins de 5 ans pour la contraception et mieux pas du tout. 

Retour à l'accueil